Dans notre article précédent, nous avons pu découvrir le cycle de vie des moustiques de manière complète et avions décrypté pour vous les différentes étapes de ponte des moustiques.
L’analyse de ce cycle de vie nous permet d’anticiper et de se préparer contre l’invasion des moustiques de cet été.

Aujourd’hui, nous allons traiter le cas d’un jardin infestés de moustiques : quels sont les bons gestes à avoir et les bonnes pratiques au quotidien pour réduire les populations de moustiques.

Le visuel ci-dessous a été réalisé par la CiEi, Cellule interdépartementale Espèces invasives, en collaboration avec la Wallonie. Il montre les principaux sites de ponte des moustiques autour des habitations. Une fois ces zones connues, vous allez pouvoir agir en conséquence pour stopper le développement excessif de ces nuisibles dans votre jardin.

Plantes en pots, gouttières, rigoles, bâches de protection, bassins, poubelles, réservoirs d’eau de pluie… dès que l’eau stagne, les moustiques sont là et se reproduisent à toute vitesse. Ils restent ensuite concentrés (pour le moustique tigre) dans une zone n’excédant pas les 150 mètres carrés. 

Bien combattre les lieux de pontes des moustiques à proximité de son habitation est donc un premier pas vers la tranquillité. 

Points de ponte des moustiques - CiEi Cellule interdépartementale Espèces invasives - Wallonie
Points de ponte des moustiques - CiEi Cellule interdépartementale Espèces invasives - Wallonie

Eliminer les moustiques : limiter les eaux stagnantes

Pour limiter l’invasion des moustiques dans votre jardin, il faut tout d’abord limiter le nombre de lieux de ponte possibles pour les moustiques femelles.

Les femelles moustiques pondent directement dans l’eau ou à proximité immédiate : il est donc important de réduire aux maximums les eaux stagnantes.

Ranger les récipients :

Les moustiques peuvent se développer dans 30 mL d’eau soit pas plus de deux cuillères à soupe. Il faut donc être très vigilant
Pensez à ranger vos ustensiles de jardinage à l’abri de la pluie : seaux, arrosoirs, brouette, pneus, poubelles…

Il ne faut également pas oublier de jeter un œil aux bâches de protection : repositionnez-les si des flaques se forment, il faut que l’eau s’écoule facilement.

Faire attention aux plantes en pots :

Si vous avez des plantes en pots, il faut veiller à ne pas laisser les soucoupes des bacs pleines d’eau. Vous pouvez mettre du sable dedans pour éviter que les moustiques puissent y pondre trop facilement.

Surveiller les zones à risque :

Il existe des zones où l’eau peut stagner et dont on ne pense pas au premier abord : gouttières, toit plat, rigole, grille d’évacuation..

Il est important de vérifier régulièrement si l’évacuation de l’eau se fait correctement et d’enlever les résidus qui pourraient s’y bloquer (feuilles mortes, bâches, déchets…).

Les récupérateurs d’eau de pluie doivent également être vidés et retournés si ils ne sont pas utilisés. Lorsque vous l’utilisez, couvrez l’ouverture avec une moustiquaire, un tissus ou un couvercle pour ne pas laisser les moustiques femelle entrer.

Si vous suivez tous ces conseils, vous devriez limiter le risque de piqure de moustique

Nettoyer régulièrement les points d'eau

Piscine creusée

Lorsque vous avez des installations où de l’eau stagne continuellement, il est important de prendre certaines mesures pour limiter la prolifération des moustiques.

Par exemple si vous avez des animaux en extérieur, pensez à changer l’eau et nettoyer les gamelles/ abreuvoirs au moins une fois par semaine.

Faites de même avec les fontaines et les petites piscines pour enfants.

En ce qui concerne les grandes piscines et les bassins, il est nécessaire d’utiliser un traitement désinfectant (au chlore par exemple).

Pensez également à enlever les feuilles mortes qui flottent à la surface (paradis de ponte pour les moustiques tigre).

Repulsif moustique naturel : utiliser les prédateurs

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les moustiques pondent peu dans les mares. En effet, grenouilles, crapauds et poissons se serviraient des œufs et des larves comme repas. Le moustique tigre est donc assez intelligent pour ne pas pondre dans les zones à risque et préférera une surface d’eau stagnante loin des prédateurs.

Néanmoins, si vous possédez une mare vous pouvez y mettre des poissons pour qu’ils puissent éliminer les œufs et larves de moustiques pondus.

Une des mesures que nous vous recommandons pour un jardin infesté de moustiques est d’installer des mangeoires à oiseaux (attention tout de même si vous avez un chat).
Les oiseaux étant des prédateurs naturels pour le moustique, ils vous aideront à réduire les populations autour de votre maison. Les chauves-souris sont également très friandes de moustiques, vous pouvez donc également investir dans des nichoirs à chauve-souris. Sachant que seul le moustique classique est actif la nuit, les chauves souris ne fonctionneront que sur eux et non pas sur le moustique tigre.

Pensez également à ne pas vous débarrasser trop vite de nos amis les araignées : une araignée peut capturer dans sa toile plusieurs moustiques adultes par semaine. Ce ne sera pas miraculeux mais toutes ces actions additionnées peuvent vraiment faire la différence.

Ces idées de répulsif moustique naturel efficace sont également un geste pour la biodiversité à ne pas négliger.

Jardin infesté de moustiques mare
Nichoir à oiseaux pour éliminer les moustiques

Utiliser des larvicides, répulsif moustiques et des pièges à moustiques

En plus de tous les gestes préventifs dont nous vous avons parlé précédemment, vous pouvez utiliser un piege a moustique, du repulsif moustique ou encore des larvicides pour éliminer les moustiques dès le premier stade de son cycle de vie.

Les larvicides moustique :

Les larvicides moustique sont conçus pour empêcher l’éclosion de la nymphe de moustique présente dans l’eau. Ils sont souvent vendu sous forme de comprimés effervescents à mettre dans l’eau stagnante de votre jardin. Un larvicide anti moustique permet de stopper le développement des larves et éviter ainsi que tous les œufs se transforment en moustiques adultes. 

Ces comprimés ne nuisent pas aux autres espèces présentes dans l’eau (poissons, grenouilles et autres insectes).

Nous vous conseillons d’utiliser ces pastilles dès les premiers signes de l’arrivée des moustiques (à partir de mars/avril).

Repulsif moustique à l’efficacité prouvée :

Pour éloigner temporairement les moustiques, le temps d’un repas en terrasse par exemple, vous pouvez utiliser un repulsif moustique

Certaines marques comme thermacell ont développé des repulsif moustique nomade que vous pouvez emporter partout. Le repulsif moustique aura un effet bouclier sur une surface d’environ 20 m². Mais dès lors que vous éteindrez le répulsif, l’effet prendra fin. C’est une solution qui est donc très efficace mais qui reste éphémère. 

Répulsif moustique tigre nomade

Piege moustique très performant :

L’utilisation d’un piege moustique est la meilleure solution si vous souhaitez éliminer les moustiques sur le long terme. 

En effet, contrairement au repulsif moustique, le piege moustique va capturer les moustiques adultes et les tuer. L’utilisation d’un piege moustique permet donc de réduire les populations de moustiques à long termes.

Vous pouvez installer le piege moustique dans votre jardin sur toute la durée de la haute saison du mois d’avril à novembre. Nous vous recommandons l’utilisation du piège anti moustique Biogents que nous avons testé à de nombreuses reprises. A découvrir dans un futur article sur notre blog.

piege moustique biogent