Connu pour les ravages qu’il perpétue dans les pays d’Afrique en transmettant le paludisme et différentes maladies mortelles, le moustique est un tueur d’homme bien plus dangereux qu’on ne le pense. 

Aujourd’hui, on vous donne tous les détails sur les maladies qu’il peut transmettre à l’homme.

Le moustique, le plus grand tueur d'homme au monde

Tout le monde ne le sait pas forcément, mais le moustique est l’animal qui tue le plus d’humains au monde. A côté de lui, les requins et les crocodiles sont presque inoffensifs.

Voici une infographie très explicite sur le nombre de personnes tuées par an par prédateur :

Moustique tueur d'hommes
Bill Gates - gatesnotes.com

Finalement, le moustique est le premier sur le podium, devançant l’homme lui même.
Cela représente plus de 725 000 personnes tuées chaque année par le moustique.

Comment le moustique peut tuer un homme ?

Ce n’est pas le moustique lui même qui va engendrer la mort, mais les nombreuses maladies qu’il peut transporter.

En effet, le moustique est ce qu’on appelle un vecteur de maladie. C’est à dire qu’il va transporter des maladies d’une personne contaminée à une personne saine, en la rendant malade à son tour.

Le moustique transmet deux types de maladies :

  • Les maladies virales : causées par des virus (comme le chikungunya)
  • Les maladies parasitaires : causées par des parasites (comme le paludisme)

A l’origine, ces maladies étaient uniquement présentes dans des zones dites « endémiques« . Ces zones sont des zones où le développement et la reproduction des moustiques y sont idéales : climat humide et chaud (zone orange ci-dessous).

Climat dans le mondeLes maladies mortelles y étaient donc présentes mais pas ailleurs. C’est avec le développement du commerce et des voyages intercontinentaux que le moustique et les maladies qu’ils transportaient, ont pu se développer à travers les mers et les continents.

Les maladies mortelles transmissibles à l'homme

Nous allons passer en revue les maladies transmissibles à l’homme par le moustique.

Le Chikungunya

Le mot Chikungunya signifie « maladie de l’homme courbé » dans la langue africaine makondée. 
C’est une maladie causée par un virus, transmise par le moustique commun et le moustique tigre, principalement dans les régions africaines, asiatiques et sur le sous-continent indien.

Une fois qu’une personne à été piquée par un moustique infecté, les symptômes mettent entre 2 à 12 jours avant d’apparaître. La détection de la maladie se fait via une prise de sang.

Les principales causes d’apparition du chikungunya en France sont le climat favorable à l’éclosion des moustiques, la présence des moustiques vecteurs et le passage de voyageurs revenant de pays où le chikungunya circule (premiers cas en France en 2010). 

Le Chikungunya maladie moustique

Les symptômes les plus courants du Chikungunya sont les suivants :

  • Douleurs articulaires invalidantes, obligeant les personnes atteinte à se recroqueviller sur eux-même. 
    Ces douleurs apparaissent généralement aux poignets, phalanges, chevilles mais aussi aux genoux.
  • Courbatures
  • Forte fièvre
  • Maux de tête
  • Fatigue 
  • Nausées
  • Éruptions cutanées

Des saignements des gencives ou du nez peuvent apparaître chez les enfants contractant la maladie.

Il arrive que certaines personnes présentent les symptômes de manière très peu intense. Ainsi, la maladie peut passer inaperçue.

> Forme neurologique grave du Chikungunya

Il existe une forme rare mais très grave du chikungunya qui atteint le système neurologique des malades.
Cette aggravation a été observée chez des personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées, des malades ou encore des nouveaux-nés (dont la mère a contracté le chikungunya lors de la grossesse).

Il n’existe pas de médicament spécifique pour le traitement du chikungunya.
On administre un traitement symptomatique aux malades, c’est à dire qu’on va soulager les symptômes.

Les douleurs s’atténuisent généralement entre une à plusieurs semaines jusqu’au rétablissement complet.
Cependant, les douleurs articulaires causées par le chikungunya peuvent parfois persister plusieurs mois ou plusieurs années après.

Le malade est immunisé à vie après avoir contracté le chikungunya.

La Dengue

La dengue est une maladie transmise à l’homme par le moustique. Aussi appelée la « grippe tropicale », elle contamine environ 50 millions de personnes par an (OMS). 

Originaire des zones tropicales du globe, elle s’est peu à peu propagée à travers les continents et est présente en Europe. Le premier cas en France a été recensé en 2010.

La dengue peut être causée par 4 virus différents. Lorsqu’une personne contracte la dengue d’un des virus, il sera immunisé à vie contre celui-ci mais pas contre les autres. Il pourra donc contracter la dengue plusieurs fois mais via des virus différents.

Les symptômes apparaissent entre 4 et 10 jours après la contamination d’un individu par un moustique infecté.

Dengue maladie moustique

La forme « basique » de la Dengue n’est pas considérée comme très dangereuse. Cependant il existe une forme bien plus dangereuse, la dengue hémorragique, qui est mortelle (500 000 cas par an – OMS).

Les symptômes qui apparaissent dans les cas de dengue sont les suivants :

  • Forte fièvre (40°)
  • Maux de tête intenses avec douleurs rétro orbitaire (derrière les yeux)
  • Vomissements
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Éruptions cutanées

Quelques jours après l’apparition de ces premiers symptômes, des saignements du nez et des yeux peuvent apparaître.

Les symptômes restent généralement entre 2 à 7 jours avant guérison totale (15 jours de convalescence après la disparition des symptômes).

La Dengue hémorragique est une forme grave de la Dengue qui apparaît chez 1% des malades. Elle survient en tant qu’aggravation de la dengue « basique » (3 à 7 jours après l’apparition des premiers symptômes de dengue).

De fortes hémorragies font leur apparition notamment dans le système gastro-intestinal, sur la peau et dans le cerveau.
Elle cause également l’accélération de la respiration, une très grande fatigue et de l’agitation.

Son taux de mortalité est supérieur à 2,5%.

A ce jour, il n’existe aucun moyen concret de lutte contre la Dengue à part l’élimination du vecteur (moustiques) et la protection individuelle contre les piqûres de moustiques.

Le traitement de la maladie se fait donc en soulageant les symptômes. Il n’existe pas encore de vaccin.

Il existe également des cas de transmission par voie sexuelle, pour en savoir plus vous pouvez consulter cet article sur lepoint.fr.

Le Paludisme

Le paludisme est une maladie provoquée par des parasites du genre Plasmodium. Ce sont 4 types de Plasmodium qui en sont la cause.

Le paludisme est présent dans les zones tropicales et intertropicales. La très grande majorité des cas apparaît en Afrique (92%).

On recense environ 500 millions de cas par an (OMS) dont 1 million de morts. En France, plusieurs milliers de cas sont importés chaque année via les voyages et le commerce (3560 cas en 2011). 

Les symptômes apparaissent entre 10 et 15 jours après la contamination d’un individu par un moustique.

paludisme maladie moustique

Les symptômes du paludisme peuvent varier en fonction du parasite mis en cause. Les symptômes les plus commun sont :

  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Frissons
  • Douleurs musculaires
  • Vomissements

En fonction de la progression de la reproduction du parasite dans l’organisme, les personnes atteintes peuvent également souffrir d’anémie.

Dans les zones où le paludisme est constamment présent, certaines personnes ont développé une immunité « naturelle ». D’autres individus peuvent également être porteur du parasite sans en avoir les symptômes.

La forme aggravée du paludisme se nomme le neuropaludisme.

Cette aggravation provoque l’obstruction des vaisseaux sanguins irriguant le cerveau par les globules rouges infectés. Le malade va souffrir d’une forte fièvre et de convulsions suivi d’un coma.

Le neuropaludisme est mortel dans 30% à 50% des cas en milieu hospitalier.

Le paludisme est transmissible par la piqûre du moustique. Si une femme enceinte contracte le paludisme, alors elle peut le transmettre à son enfant à travers le placenta.

Aujourd’hui, le paludisme est traité avec des anti-paludiques comme la chloroquine ou la quinine.

Il n’existe, à ce jour, pas encore de vaccin contre le paludisme

Le Virus Zika

Le virus Zika est un virus présent en Afrique, Asie, Amérique du Sud et Amérique Centrale.

Ce virus se transmet via la piqûre de moustique, mais également lors de rapports sexuels ou à un nouveau-né lorsque la mère l’a contractée lors de sa grossesse.

La plupart du temps, les personnes contractent le virus Zika sans en avoir les symptômes. Si ils en ont, ils apparaissent entre 3 à 12 jours après contamination.

Le Virus Zika maladie moustique

Comme dit précédemment, la plupart des personnes portant le virus Zika ne sont pas symptomatiques (70% à 80% des cas).

Pour les personnes ayant des symptômes, ils ressemblent à des symptômes grippaux :

  • Fièvre
  • Courbatures
  • Maux de tête
  • Conjonctivites et douleur oculaire
  • Douleur musculaire et articulaire
  • Œdèmes 

Les symptômes du virus Zika sont très ressemblant aux symptômes de la dengue ou du chikungunya, ce qui rend le diagnostic parfois difficile.

 

Femmes enceintes : risque de microcéphalie du nouveau né

De nombreux cas d’anomalies du développement cérébral a été remarqué chez les enfants dont les mères ont contracté le virus Zika lors de la grossesse. Cela peut provoquer un retard mental irréversible chez l’enfant.

Zika et grossesse les risquesLe risque est plus élevé si la femme a contracté le virus Zika lors du premier trimestre de sa grossesse.

Il n’existe pas de traitement spécifique pour le virus Zika. Cependant, les symptômes sont souvent traitables sans avoir besoin d’une hospitalisation (guérison en 2 à 7 jours en moyenne).

Pour soigner le malade, on va lui administrer des médicaments pour gérer la douleur jusqu’à la guérison totale.

La Fièvre Jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par le virus amaril. Elle est constamment présente en Afrique, Amérique du Sud et Amérique Centrale.

Cette maladie peut être transmise à l’homme mais aussi au singe (zoonose).

On compte environ 200 000 cas par an (OMS) et 30 000 décès. C’est l’Afrique qui est la plus touchée avec 95% des cas recensés.

Les symptômes apparaissent 3 à 6 jours après la contamination de l’individu.

La fièvre jaune maladie moustique

Les symptômes de la fièvre jaune sont les suivants :

  • Fièvre
  • Frissons
  • Douleurs musculaires
  • Maux de tête
  • Perte d’appétit et vomissements

Ces symptômes vont durer entre 3 et 4 jours avant de disparaître jusqu’à la guérison complète.

Il existe une forme toxique de la fièvre jaune qui se déclare dans 15% des cas.

Le patient semble aller mieux puis 24h plus tard de nouveaux symptômes font leur apparition :

  • Fièvre élevée
  • Jaunisse
  • Douleurs abdominales, vomissements (parfois sanglants)
  • Saignement des muqueuses (yeux, bouche et nez)
  • Trouble rénaux

Cette forme « toxique » est mortelle dans 50% à 80% des cas.

Si vous contractez la fièvre jaune, vous serez immunisé à vie.

Le traitement de la maladie se fait par administration d’anti douleurs, d’hydratation et de repos.

Il existe un vaccin qui immunise à vie de la fièvre jaune avec une seule injection. Ce vaccin est obligatoire pour tous les voyageurs souhaitant se rendre dans les zones endémiques d’Afrique et d’Amérique du Sud.

La fièvre du Nil Occidental – West Nile Virus

Le West Nile Virus, ou la fièvre du Nil Occidental est une maladie causée par un virus. Ce sont les oiseaux migrateurs qui en sont le réservoir initial. C’est en piquant les oiseaux contaminés puis en piquant des animaux (mammifères) et des hommes, que les moustiques ont répandu le virus.

Ce virus est présent en Afrique, Amérique du Nord, Moyen-Orient, Venezuela, Asie Occidentale, Canada et Europe.

La fièvre du Nil maladie moustique

Dans 80% des cas, les personnes ayant contracté le West Nile Virus n’en montrent pas les symptômes.

Les symptômes des 20% restants sont les suivants :

  • Fièvre importante
  • Maux de tête
  • Fatigue intense
  • Douleurs musculaires et abdominales
  • Nausées et vomissements
  • Ganglions et éruptions cutanées

Le temps de guérison est de 7 à 10 jours.

Il arrive qu’une forme aggravée de la fièvre du Nil soit constatée chez certains patients.

Ces symptômes surviennent dans moins de 1% des cas :

  • Maux de tête intenses
  • Forte fièvre
  • Raideur de la nuque
  • Désorientation et troubles de la conscience
  • Tremblements, convulsions
  • Faiblesse musculaire
  • Paralysie

Cette forme neurologique atteint plus spécialement les adultes seniors, chez qui elle peut causer la mort.

Le West Nile Virus est identifiable via une prise de sang. Comme pour les autres maladies, le traitement est symptomatique, en aidant à la gestion de la douleur jusqu’au rétablissement complet.

Se protéger contre les piqûres de moustique

Pour la plupart de ces maladies, il n’existe pas de médicaments ou de traitement spécifique.

La meilleure défense est d’éliminer le vecteur de ces maladies : le moustique.

De manière groupée comme le font certaines villes ou communes, mais également de manière individuelle.
Pour éviter la propagation de ces maladies tropicales mortelles il est primordial d’agir dès aujourd’hui.

Vous retrouverez sur ce blog, plusieurs articles conseil pour vous aidez à vous débarrasser des moustiques.

Mais les conseils primordiaux sont les suivants :

  • Limiter la reproduction des moustiques en éliminant les eaux stagnantes
  • Placer des pièges à moustique pour réduire en continu le nombre d’individus à proximité de votre habitation
  • Utiliser des répulsifs moustique si vous vous déplacez dans une zone infestée pour vous protéger des piqures moustiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.